Urgence et rendez-vous : 450 430-6060

Le picage

Le picage est la manifestation d'un malaise pouvant être d'ordre psychologique ou physique. Le picage est un terme qui englobe tout acte qui endommage le plumage, que ce soit de casser la plume en deux, de la mordiller sur toute sa longueur ou de l'arracher littéralement de la peau. L'oiseau peut même aller jusqu'à s'endommager la peau sous les plumes, parfois même en créant des lésions jusqu'au sang! C'est l'expression d'un mal-être qui NÉCESSITE une investigation.

Malheureusement, il existe de nombreuses causes, autant psychologiques que physiques, qui diffèrent toutes les unes des autres. Nous devons donc recourir à une multitude de tests de façon à orienter nos suspicions. Les causes psychologiques de picage sont diagnostiquées par exclusion, c'est-à-dire que, faute de disposer de tests permettant de détecter que l'oiseau souffre d'ennui, de peur ou encore de frustration sexuelle, les causes physiques, qui elles peuvent être dépistées, sont d'abord recherchées. Si aucun test ne s'avère être positif, on recherche alors une cause psychologique.

Conditions physiques provoquant possiblement le picage

Parasites, malnutrition, douleur, intoxication aux métaux lourds, rétention d'œuf, coelomite à jaune d'œuf, néoplasie cutanée, infection cutanée, allergie, irritation, etc.

Conditions psychologiques pouvant induire du picage

Ennui (fréquent), frustration sexuelle, peur (personne, objet, bruit..), etc.

Étape 1 : Questions
Plusieurs questions doivent être posées afin de récolter des indices pouvant orienter notre diagnostic et pour sélectionner les tests à réaliser en priorité :

  • L'environnement de votre oiseau a-t-il changé (déménagement, nouvel objet dans la maison, nouvelle personne, nouvel animal, nouveaux bruits, nouveau produit de nettoyage, désodorisant, nettoyant pour le linge, parfum, jouets, etc.)?
  • Y a-t-il eu un incident marquant dernièrement (blessure, fuite à l'extérieur, dispute devant lui avec une autre personne, dispute avec l'oiseau...)?
  • Fumez-vous? (Irritant!)
  • À quand remonte la dernière mue de votre oiseau? Quelle a été sa durée et était-elle complète?
  • Avez-vous fait des rénovations à la maison, ciré les planchers, peinturé?
  • Votre oiseau a-t-il été en contact avec un autre oiseau dernièrement?
  • Votre oiseau a-t-il été dépisté pour les 4 maladies?

Étape 2 : Examen
L'examen permet de rechercher des signes de malnutrition, de maladie, de problème cutané, etc. On recherche principalement un problème médical à cette étape.

Étape 3 : Tests
Pour choisir les tests à réaliser pour dépister les causes médicales, on utilise les réponses obtenues à nos questions et nos trouvailles d'examen pour sélectionner ceux qui sont le plus à même de nous apporter une réponse. Ainsi, si l'oiseau présente un mauvais plumage, on procède à une analyse de plumes et on recherche des parasites ou la maladie des plumes et du bec.

Traitement (cause sous-jacente)

Le traitement de la cause sous-jacente est entamé dès l'obtention du diagnostic car il varie selon ce dernier.

Traitement (picage)

  • Un antidouleur pourra être administré à l'oiseau s'il présente des lésions qui semblent douloureuses.
  • Lorsque votre oiseau se pique, NE RÉAGISSEZ PAS!! Le chicaner, lui parler ou faire la moue seront tous considérés comme des signes d'attention. Qu'ils soient bons ou mauvais, il s'agit à ses yeux d'un encouragement! Il faut remplacer ce comportement par un autre, alors on le prend sans le fixer ou lui parler et on lui offre un jouet, on lui met un film, on lui change les idées!
  • Cessez de caresser votre oiseau au bas du dos, sur le bec ou sous le ventre si vous le faites déjà. Sans vous en rendre compte, vous stimulez sexuellement votre oiseau et la frustration sexuelle constitue fréquemment une cause de picage d'ordre psychologique. Réduisez vos interactions au jeu et limiter les caresses au minimum. Laisser à une autre personne le soin de cajoler votre coco, toujours avec modération bien entendu.
  • Il importe d'enrichir l'environnement de votre oiseau de manière à corriger de possible causes psychologiques. Les principaux outils sont les suivants: le foraging, les commandes (hop, j'ai faim, bonne nuit, etc.) et les interactions sociales.

Comportement

Dans la nature, le perroquet s'adonne principalement à 3 activités : chercher la nourriture, socialiser avec son groupe et se toiletter.

Malheureusement, la réalité à la maison est bien différente. La plupart du temps, vous n'avez qu'un seul perroquet, alors les interactions sociales sont ridiculement rares. Votre oiseau s'en remet donc aux deux autres activités. Au niveau de la recherche de nourriture, nous avons la malencontreuse habitude de tout préparer pour notre oiseau, afin de nous assurer que tout sera à sa portée. Nous lui coupons ses fruits en petits morceaux, nous lui enlevons la peau de banane et nous lui offrons le tout dans un bol, prêt à avaler. Et bien nous avons tort! Qu'en est-il de la recherche de nourriture? Pas besoin, elle est là! Alors, tout ce qui reste à faire aujourd'hui pour coco pendant toute votre absence (8 heures en moyenne selon l'horaire de travail) est de se toiletter. Résultat : il exagère dans son toilettage, abîme ses plumes ou se les arrache, il fait du PICAGE! C'est malheureusement le problème le plus rencontré chez les perroquets en captivité et lorsqu'on remet en perspective son emploi du temps, on comprend facilement pourquoi! Voici donc quelques trucs qui permettront d'éviter cette catastrophe.

Interaction sociale

Maximisez les interactions avec votre oiseau; vous êtes son seul ami, impliquez-le dans votre vie de tous les jours. Amenez-le avec vous lors des repas, prenez votre douche avec lui (il en profitera pour se laver lui aussi!) ou sortez-le pour faire des commissions (toujours avec UN HARNAIS!). Écoutez la télévision avec lui, vous pouvez même troquer vos films d'action pour des films de famille à l'occasion : il adorera! Si votre travail vous le permet, pourquoi ne pas installer une cage près de votre bureau pour qu'il vous tienne compagnie durant la journée?

Jouez avec lui : vous seriez étonnés de ce que vous en tirerez et lui de même! Vous pouvez jouer à la cachette, beaucoup d'oiseaux aiment aussi danser ou imiter des bruits particuliers. Vous pouvez lui acheter des jouets pour enfants de moins d'un an de type Fisher Price; tout en bruits et en couleurs, ce jouet l'occupera pendant un bon moment et développera ses aptitudes à l'apprentissage.

Présentez-le à un maximum de personne. Plus il sera habitué d'interagir avec des inconnus, plus il sera confiant et moins vous aurez de difficulté à recevoir de la visite à la maison. Assurez-vous toutefois que la personne est bien à l'aise avant de lui présenter votre oiseau; ces derniers peuvent ressentir la crainte des gens et avoir peur à leur tour, combinaison souvent dangereuse.

Apprenez-lui des commandes : «hop» pour monter sur votre main, «bonne nuit» au coucher, «manger» lors des repas, «non» EN SPÉCIFIANT ce qu'il ne doit pas toucher sinon ce non ne veut rien dire! Ainsi, vous pourrez appliquer une certaine constance dans vos échanges mutuelles, ainsi qu'une fermeté et des règles lors de vos interactions.

Laissez-lui la télévision ou la radio avant de partir au travail.

Foraging

Ce terme désigne la recherche de nourriture, tout travail ayant pour objectif d'avoir de quoi se mettre sous le bec...comme dans la nature! Plusieurs options s'offrent à vous :

  • Cachez des morceaux de fruits/légumes/noix dans des boules de papier et attachez-les partout dans la cage, y compris aux endroits difficilement accessibles.
  • Offrez-lui des fruits entiers : banane avec sa peau, quart de melon d'eau ou de citrouille, grappe de raisins. Plus cela fait des dégâts, plus c'est amusant...pour lui!
  • Placez une boîte de carton propre (soulier) dans sa cage et placez des retailles de papier dans le fond. Maintenant cachez-y des noix!
  • Lorsqu'il aura compris le principe, augmentez le niveau de difficulté : recouvrez son bol de moulée de papier et fixez-le avec du papier collant! Cachez sa collation dans une petite boite de carton. Offrez-lui des petites boîtes de céréales entières et fermées de type Rice Krispies, Frosted Flakes (brassez-la devant lui pour qu'il comprenne qu'il y a quelque chose dedans).
  • Coincez des morceaux de nourriture dans des tubes en carton, il faudra forcer pour le mériter celui-là!

Prévention du picage

  • Évitez les changements brusques dans la vie de votre oiseau.
  • Soyez à l'écoute de ses besoins. S'il a l'air de s'endormir, couchez-le tranquille dans sa cage, même si on est en plein jour! Il veut jouer avec vous pendant que vous essayez de travailler tranquillement à la maison? Prenez une pause, mettez-lui son harnais et amenez-le voler dehors pendant 30 minutes! Parions qu'il fera une petite sieste en rentrant à la maison! Vous pourrez ensuite travailler sans dérangement et il sera comblé de son côté!
  • Offrez une vie intéressante et divertissante à votre oiseau! L'enrichissement de l'environnement n'est pas un traitement temporaire, ce doit être appliqué 12 heures par jour, soit tout le temps qu'il ne dort pas et ce, 7 jours sur 7!